ACCUEIL
PRESENTATION
ACTUALITE
DOSSIERS
Rock Identitaire Français
 
REVUE DE PRESSE
BOUTIQUE ET DONS
LIENS
RECHERCHE

 

reims@raslfront.net

www.raslfront.org

 

"Sur les Terres du Rock Identitaire Français, Acte II"

Apprenez à combattre les fascistes qui chantent

L'article qui suit n'est qu'une rapide présentation du Rock Identitaire Français et de ses acteurs. Tous les points abordés ici sont traités beaucoup plus en détail dans la brochure éditée par Ras l'front. Cette brochure est en vente au prix de 2 € (plus frais de port) dans la page boutique de ce site.

 

 

Le Rock Identitaire Français
 


Lancé avant la scission du FN, le Rock Identitaire Français (RIF) fait partie d'une "stratégie" culturelle d'ensemble. Celle-ci vise à développer une "contre-culture", une "culture rebelle" au système. Partant de la thèse selon laquelle pour accéder au pouvoir il faut d'abord gagner les esprits et imposer ses références, le FN s'est lancé sur les terrains de la musique, de la BD, de la peinture. Autant de domaines qui permettent d'attirer plus largement les jeunes qui n'auraient pas adhéré au FN (ou au MNR...) par une démarche purement politique.

Il n'était plus possible pour un parti dont l'organisation de jeunesse se disait la première de France de se cantonner à des références musicales marginales et marginalisantes, que ce soit le RAC (Rock Against Communism), cher aux boneheads (skinheads d'extrême droite) mais pas vraiment rassembleur, ou les chanteurs ringards et inconnus qui accompagnaient les caravanes d'été du FNJ.

Il n'y a pas de style musical propre au RIF : rock, ska, punk, indus, métal, soupe, tout y passe. Pour coller à l'air du temps le "R" de RIF peut même signifier Rap. Selon Basic Celtos 20% de la population française en écoute : les nationalistes ne peuvent donc pas être absents de ce secteur.

Si les groupes de RIF ne sont pas là pour animer les bals du samedi soir, cela ne veut pas dire pour autant qu'ils se cantonnent à leur milieu. Au contraire, l'idée est toujours de faire passer leur message, soft dans la forme, à un maximum de gens. Une des dernière illustration en date, la fête de la musique de juin 2000 (et oui, ils ne font pas des milliers de concerts) où Ile de France et Vae Victis se sont produits en plein air au cœur de Paris sans le moindre problème. Malheureusement pour eux le public était encore assez marqué au niveau du look et de la gestuelle (saluts hitlériens, 3 doigts levés en référence au IIIéme Reich...). Pour autant, le public n'était pas exclusivement dans la mouvance nationaliste ; le fait même de jouer dans la rue pour la fête de la musique permet de toucher d'autres types de publics. Avec la même volonté de toucher un plus large public, Brixia propose ces CD à un prix réduit pour que les militants les mettent dans les médiathèques municipales.

Dans le but de brouiller les pistes, et en lien avec leur idée selon laquelle le clivage droite-gauche serait dépassé pour être remplacé au profit d'un nouveau clivage entre nationalistes et mondialistes, les groupes de RIF comme Basic Celtos revendiquent des contacts "avec des milieux d'horizons politiques très divers". Pourtant, les liens avec l'Extrême droite sont multiples :

  • Le FNJ et le MNJ consacrent une partie de leurs sites Internet au RIF.
  • Un stand RIF était dressé à la fête Bleu Blanc Rouge 2000 du FN accolé à celui du GUD.
  • Le concert de RIF du 15 avril 2000 était organisé par le GUD et Unité Radicale Nancy avec un collage massif du FNJ le même soir. Même coïncidence lors de la fête de la musique à Paris, des autocollants FN étaient parsemés autour du concert et sur les véhicules des participants.
  • Lorsque l'on passe une commande à l'association Bleu Blanc Rock, dont le but est de promouvoir le RIF, on peut recevoir un e-mail nous demandant si on appartient au MNR.
  • Organisation de concert RIF à la mémoire de Sébastien Deyzieu, militant de l'œuvre Française
  • Certains groupes proposent comme lien le site d'Occident ou du GUD Lille et on peut voir les drapeaux à croix celtique sur les photos des concerts.
  • Le refrain de la chanson Les rats noirs d'Insurrection n'est autre que " GUD ! GUD ! GUD ! " . etc ...
Les groupes
 

Les informations sur les groupes de Rock Identitaires Français ne se trouvent que rarement dans les grand quotidiens nationaux. Nos investigations nous ont permis de brosser le portrait d'une dizaine de groupes de RIF. Cette présentation individuelle permet de retracer la discographie, la formation, l'origine de ces groupes (certains venant de la scène RAC par exemple) ; mais elle a pour but premier de montrer toutes les facettes du RIF sur le plan des thèmes abordés, du style employé donc du public visé, et de l'engagement politique et militant des membres. Voici la liste des groupes détaillés dans la brochure "Sur les Terres du RIF" :
  • Aion
  • Brixia
  • Le Ksan
  • Basic Celtos
  • Dernier Rempart
  • Elendil
  • Fraction
  • Traboule Gones
  • Hacktivist
  • Insurrection
  • Ile de France
  • In Memoriam
  • La Firme
  • Kaiserbund
  • Vae Victis
 
Le Rock Identitaire Européen
 

Le rock Identitaire n'est pas propre à la France. Il se développe dans toute l'Europe : Italie, Espagne, Allemagne, Belgique depuis peu, Suède, Europe de l'Est. Les thèmes évoqués dans les chansons se recoupent : propos anti-système, anti-OTAN, anti-américanistes (même si des groupes comme Londonium SPQR - groupe anglo-italien - rejète l'anti-américanisme primaire), rejet de tout ce qui est multiculturel, références à Tolkien… Il n'y a pas d'antagonisme entre le Rock Identitaire des différents pays car il s'agit plus de mettre en avant une identité européenne commune que de propager un discours nationaliste à proprement parler.
 
 
Les moyens de diffusion
 
  • Les sites web : Si les tracts et les fanzines (en particulier Tribune Musicale) circulent toujours dans les concerts, nos fafs chantant ont su, pour la plupart, s'adapter aux nouveaux moyens de communications proposés par le développement du web. La diffusion plus large, plus économique et juridiquement plus flou que permettent les sites web ou les mailling list n'a pas échappé à nos riffeurs que l'on peut retrouver sur leur propre site ou sur des sites comme Le Lion des Flandres (entièrement consacré au RIF) ou Le Coq Gaulois (site plus généraliste).
  • Canal Rif et Musical Combat : ce sont des radios sur Internet qui diffuse du Rock Identitaire de toute l'Europe et parfois quelques morceaux plus gauchos pour brouiller les pistes.
  • Tribune Musicale : ce trimestriel de la Musique Identitaire pouvait se vanter d'être le seul fanzine entièrement dédié au RIF. Depuis l'arrêt de sa parution en juillet 2001, les abonnement à ce fanzine ont été convertis en abonnement à "Fier de l'Etre" ("trimestriel politique et patriote").
 
Les Labels
 
  • Memorial Records : c'est une SARL de production et de diffusion de musique Identitaire créée en février 1998. Très proche du groupe In Memoriam (puisque 2 des 4 fondateur de Memorial records en font partie) ce label a le quasi monopole de la production de RIF. Ses membres qui étaient auparavant affiliés au FN militent dorénavant au MNR ou à Unité Radicale. Leurs finances sont au plus bas puisqu'ils accumulent les dettes (plus de 20 000 F de déficit en 2 ans), à tel point qu'ils ont dû annuler leur projet d'ouverture d'une boutique de CD, fanzines, T-shirt et bijoux identitaires sur Paris.
  • Bleu Blanc Rock : Il s'agit à la fois d'un Label et d'une association créée dans le but de propager des idées nationalistes à un large public par le biais de la musique. Le Label propose un catalogue de vente par correspondance comprenant une trentaine de références, appartenant aussi bien au RIF qu'à la scène identitaire européenne. Bleu Blanc Rock a aussi vocation à susciter des concerts comme le 27 Février à Châteauroux (bastion de Bleu Blanc Rock) ou le 19 juin 2001 en Normandie. L'ancien responsable de Bleu Blanc Rock sur la région parisienne n'était autre que Maxime Brunerie, le mec d'unité radicale qui a tiré sur Chirac le 14 juillet 2002.

 

Si certains groupes ont été oublié et souhaitent figurer dans ces lignes qu'ils n'hésitent pas à nous envoyer un petit mail pour se présenter et faire leur promo. Pareil si vous organisez des concerts, prévenez-nous (uniquement si vous ne les annulez pas à la dernière minute).